Génomes, Cancers et Thérapies (GCT)

Coordinatrice : Betty GARDIE - Coordinatrice adjointe : Catherine PAUL

Le GRET « Génomes, Cancers et Thérapies », regroupe les personnels de l’EPHE impliqués dans la recherche translationnelle ou la recherche fondamentale à visée thérapeutique en cancérologie. Leurs thématiques s’étendent de l’identification des altérations génétiques à l’origine des pathologies, jusqu’à la mise en place de nouvelles stratégies thérapeutiques. Les recherches s’appuient sur des modèles cellulaires (murins et humains) et animaux (souris, poisson zèbre) de cancers solides et hématologiques, qui incluent des collections de tumeurs héréditaires rares et/ou résistantes aux chimiothérapies.

Grands domaines : Génétique fonctionnelle, Génétique humaine, Immunothérapie, Inflammation, Microenvironnement tumoral, Oncogenèse, Recherche Translationnelle, Sénescence, Signalisation, Thérapies anti-cancéreuses.

Modèles : Culture de lignées cellulaires immortalisées, de cellules primaires et de tumeur ex vivo, de cellules souches pluripotentes induites, Modèles murins et poissons zèbres.

Objets d'études : Chimiorésistance, Gènes de prédisposition aux cancers, Hématopoïèse, Hypoxie, Immunomodulation, Nanomédicaments, Modifications post-traductionnelles, Monoxyde d’azote (NO), Réparation, Vectorisation.

Présentation de l'activité scientifique

gct-image2.jpg gct-image2-2.jpg gct-image3.jpg

Le GRET « Génomes, Cancers et Thérapies » regroupe des enseignants-chercheurs de l’EPHE dont les travaux portent sur la thématique du cancer, allant de l’étude des cancers héréditaires rares jusqu’au développement de thérapies innovantes.
À ce jour, le cancer représente encore la première cause de décès en France et, malgré des décennies de recherche, les mécanismes responsables du développement des tumeurs, de la dissémination des cellules tumorales formant des métastases et de leurs résistances aux traitements restent encore mal compris. En effet, la cancérogenèse est un processus complexe multi-étapes qui conduit à la formation de tumeurs ayant accumulé de nombreuses anomalies. Cette accumulation d'altérations en cascades rend difficile l’identification des évènements précoces, dont la connaissance est précieuse dans la mise en place des traitements. L’étude des anomalies génétiques responsables de cancers héréditaires est une approche essentielle qui a permis des avancées majeures dans ce domaine, menant ainsi au développement de nouvelles thérapies.

Les thématiques du GRET s’étendent de l’identification des altérations génétiques à l’origine des tumeurs, jusqu’à la mise en place de nouvelles stratégies thérapeutiques.
Afin d’étudier l’oncogenèse, le GRET utilise notamment des modèles de maladies héréditaires rares qui prédisposent à des cancers solides ou hématologiques.
Un des modèles étudié est la maladie de Fanconi, un désordre héréditaire de la réparation de l'ADN caractérisé par un ensemble de malformations congénitales variables, une pancytopénie progressive, une aplasie médullaire et une prédisposition aux hémopathies et tumeurs solides. Des analyses génétiques et fonctionnelles longitudinales sont effectuées afin d’identifier les mécanismes de transformation leucémique, dans un contexte d’instabilité génétique.
Le GRET analyse également les anomalies génétiques et les mécanismes moléculaires à l’origine de cancers du rein héréditaires, dont la maladie de von Hippel-Lindau. Cette maladie est associée à des mutations du gène suppresseur de tumeur VHL et se caractérise par le développement de tumeurs hypervascularisées (hémangioblastomes, phéochromocytomes, cancers du rein). L’étude de cette maladie orpheline a permis la découverte de voies biologiques majeures (voie de l’hypoxie) et est devenue le modèle de l’angiogenèse tumorale (capacité des tumeurs à générer de nouveaux vaisseaux qui participent à leurs développements et leurs disséminations). Des altérations de la voie de l’hypoxie (dont le gène VHL) conduisent aussi au développement d’une surproduction de globules rouges (érythrocytose) parfois associées à des tumeurs dont les mécanismes en jeu sont mal compris.
L’étude de ces maladies héréditaires rares s’appuie sur des collections d’échantillons de patients uniques. Le GRET repose notamment sur le centre français de référence des Aplasies médullaires, dont fait partie la maladie de Fanconi, qui coordonne le diagnostic ainsi que la prise en charge de cette pathologie (Hôpital Saint-Louis). Le Centre Expert National Cancers Rares ”PREDIR” (Prédispositions héréditaires au cancer rénal) joue un rôle essentiel dans le recrutement et le suivi des patients atteints de cancers du reins héréditaires. Le service de Génétique du CHU de Nantes coordonne le recrutement national et le diagnostic par séquençage NGS des érythrocytoses héréditaires.
Les projets du GRET portent sur le développement de thérapies anticancéreuses innovantes. En effet, il est maintenant bien clair que les échecs des thérapies conventionnelles proviennent de la capacité des cellules tumorales à être ou à acquérir une résistance à ces thérapies ainsi que de leur capacité à échapper à la surveillance du système immunitaire.
Une étude s'attache plus particulièrement à développer des thérapies anticancéreuses qui visent à bloquer l'angiogenèse. L'idée du projet est de bloquer plusieurs voies inductrices de l'angiogenèse de manière simultanée en utilisant des nanoparticules de silice multivalentes, afin de contrecarrer les résistances observées lors de l'utilisation d'agents anti-angiogéniques classiques.
Des recherches portent également sur la modulation du système immunitaire en faveur d’une meilleure réponse à la mort des cellules cancéreuses via l’utilisation du monoxyde d’azote (NO). Le projet est d’étudier l’effet anti-tumoral d’un donneur de NO, le glycéryl trinitrate (GTN), seul, et/ou associé à des agents chimiothérapeutiques (inhibiteurs de kinase, ou autres agents chimiothérapeutiques classiques). L’effet du GTN est également étudié dans un contexte inflammatoire, plus proche du microenvironnement rencontré dans les tumeurs. L’ensemble de ces travaux permet d’envisager de nombreux projets de recherche translationnelle facilités par l’accès direct à des échantillons de patients atteints de cancer provenant du centre anti-cancéreux Georges François Leclerc (CGFL, Dijon) et du CHU de Dijon.

Les recherches de l’ensemble des partenaires du GRET s’appuient sur des modèles cellulaires uniques murins et humains (cellules primaires, primocultures, cellules pluripotentes induites) et des modèles animaux (souris, poisson zèbre) de cancers qui incluent des collections de tumeurs héréditaires rares et/ou résistantes aux chimiothérapies.

Personnels EPHE

Nom Fonction Unité de recherche Localisation
Florine ADOLPHE Doctorant contractuel UMR_S 1186 Immunologie intégrative des tumeurs et génétique oncologique Villejuif cedex 94805
Ali BETTAIEB Directeur d'études EA 7269 Laboratoire d'Immunologie et Immunothérapie des Cancers (LIIC) Dijon 21079
Dominique BLUTEAU Maître de conférences UMR_S 944/UMR 7212 Pathologie et virologie moléculaire
Sophie COUVE Maître de conférences UMR_S 1186 Immunologie intégrative des tumeurs et génétique oncologique Villejuif cedex 94805
Sule ERBEK Personnel ITRF en appui à la recherche UMR_S 1209/UMR 5309 Institut pour l'Avancée des Biosciences (IAB) La Tronche 38706
Véronique FRACHET Maître de conférences UMR_S 1209/UMR 5309 Institut pour l'Avancée des Biosciences (IAB) La Tronche 38706
Sophie GAD Maître de conférences UMR_S 1186 Immunologie intégrative des tumeurs et génétique oncologique Villejuif cedex 94805
Betty GARDIE Maître de conférences
Pauline GARNIER Personnel ITRF en appui à la recherche UMR_S 1186 Immunologie intégrative des tumeurs et génétique oncologique Villejuif cedex 94805
Amandine LE ROY Appui à la recherche
Marion LENGLET Doctorant contractuel
Stéphanie PLENCHETTE Maître de conférences EA 7269 Laboratoire d'Immunologie et Immunothérapie des Cancers (LIIC) Dijon 21079
Cindy RACOEUR Personnel ITRF en appui à la recherche EA 7269 Laboratoire d'Immunologie et Immunothérapie des Cancers (LIIC) Dijon 21079
Flore RENAUD Maître de conférences UMR_S 1186 Immunologie intégrative des tumeurs et génétique oncologique Villejuif cedex 94805
Stéphane RICHARD Directeur d'études UMR_S 1186 Immunologie intégrative des tumeurs et génétique oncologique Villejuif cedex 94805