Yves LE GUILLOU

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
samedi 04 novembre 2017 - 14:00
Topographie d'une bibliothèque. Les livres de Julien Brodeau, avocat au Parlement de Paris (1583-1653)

M. Yves LE GUILLOU soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Frédéric BARBIER

  • Bibliothèque nationale de France - Quai François-Mauriac, 75013 Paris, salle auditorium 70
  • Jury : M. Frédéric BARBIER, Mme Marisa DEAECTO, M. Robert DESCIMON, M. Pierre BONIN, Mme Emmanuelle CHAPRON, M. Jean-Claude WAQUET

Résumé

L’inventaire de la bibliothèque de l’avocat Julien Brodeau, dressé en 1658 à l’occasion du mariage de son fils Julien II, est un document exceptionnel pour plusieurs raisons : il est complet et il reflète le classement des livres dont les titres sont renseignés avec une précision suffisante pour permettre l’identification de la plupart d’entre eux. Les quelque 6 000 volumes qui constituent la bibliothèque de Brodeau représentent une mine d’informations dont l’exploitation a nécessité l’élaboration d’outils adaptés. Afin de pouvoir mesurer la bibliothèque par son contenu et d’opérer des calculs croisés avec d’autres données, il a été notamment nécessaire d’adopter un système de classement suffisamment proche de celui de la bibliothèque pour ne pas le dénaturer. C’est la classification du libraire Brunet revue par l’historien et bibliothécaire Henri-Jean Martin qui a été utilisée. Les quelque 300 exemplaires qui ont été retrouvés de la bibliothèque de Brodeau ont montré que cette bibliothèque, bien qu’encyclopédique, était une bibliothèque d’étude. Moins soumise au phénomène de mode que les bibliothèques d’apparat, elle révèle un certain nombre d’options religieuses et politiques de son auteur. Nous avons retracé la vie de cette bibliothèque depuis son origine jusqu’à sa dispersion en 1698 à travers la vie de la famille Brodeau et son évolution sociale. Ceci a permis non seulement de déterminer les causes de sa dispersion mais de la situer dans la société parisienne de l’époque. Témoin de l’esprit d’ouverture de son auteur, la bibliothèque de Brodeau était un objet partagé par des érudits d’opinions diverses au service de la science juridique héritée des humanistes.

Abstract

The inventory of the library of the lawyer Julien Brodeau, drawn up in 1658 on the occasion of the marriage of his son Julien II, is an exceptional document for two main reasons : it is complete and it reflects the classification of books whose titles are described with sufficient precision to allow the identification of most of them. The approximately 6,000 volumes that make up the Brodeau’s library represent a wealth of information that has required the development of appropriate tools. In order to measure the library’s content and to perform cross-calculations with other data, it was necessary to adopt a classification system sufficiently close to that of the library so as not to distort it. We have used the classification of the bookseller Brunet reviewed by the historian and librarian Henri-Jean Martin. The approximately 300 books that were found from the Brodeau’s library showed that this library, although encyclopaedic, was a library of study. Less subject to the fashion phenomenon than the state libraries, it reveals a number of religious and political options of its author. We have painted the life of this library from its origin until its scattering in 1698 through the life of the Brodeau family and its social evolution. This allowed not only to determine the causes of its scattering but to situate it in the Parisian society of the time. Sign of openness of mind of its author, the Brodeau’s library was an object shared by scholars of different persuasions in order to serve the legal science inherited from the humanists.