Valentin PHILIPPON

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Religions et systèmes de pensée
Date :
jeudi 13 juin 2019 - 13:00
Médecine et médecins dans l'historiographie chinoise. Biographies de médecins et anecdotes médicales dans les vingt-six histoires (Ershiliu shi ⼆⼗六史)

M. Valentin PHILIPPON soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Marc KALINOWSKI

  • EPHE - 54 Boulevard Raspail, 75006 Paris. Salle 15
  • Jury : M. Marc KALINOWSKI, M. Eric MARIE, Mme Béatrice L'HARIDON, Mme Florence BRETELLE-ESTABLET, Mme Marianne BUJARD

Résumé

L’écriture de l’histoire a toujours été une discipline reine dans la Chine impériale, et elle a notamment donné lieu à la production d’un corpus encyclopédique constitué de vingt-six histoires dynastiques officielles. Notre thèse a pour but de fournir une étude de la place occupée par la médecine et les médecins dans ce corpus. Rédigés selon un modus operandi très particulier, les documents examinés consistent essentiellement en des biographies, complètes ou partielles, d’experts en médecine (yi 醫). Nous savons aujourd’hui que ces textes étaient plus prescriptifs que descriptifs, et qu’ils ne sauraient être utilisés comme seule source pour une étude historique sérieuse. La question est alors de déterminer comment tirer le meilleur parti de la mine d’informations qu’ils mettent à disposition du chercheur. Pour répondre à cette question, nous proposons d’abord une étude synthétique de l’écriture de l’histoire en Chine, de ses genres, et plus particulièrement du genre biographique, pour ensuite étudier de manière statistique et analytique la place de la médecine dans les histoires dynastiques. La deuxième partie de notre travail se plonge plus spécifiquement dans l’étude des cent quarante-deux biographies de médecins contenues dans le corpus : après avoir décrit, classé et analysé l’ensemble de leur contenu, nous exposons l’usage qu’il est possible de faire de ces informations dans les trois domaines que sont l’histoire des textes, l’histoire sociale et l’histoire de la médecine.

Abstract

Historiography has always been a major discipline in Imperial China, producing among other works the encyclopedic corpus known as the Twenty-Six Standard Histories. This dissertation aims at examining the place dedicated to medicine and physicians in this corpus. Written following a very specific modus operandi, the Standard Histories provide the readers numerous biographies of experts in medicine (yi 醫). As we know today, these texts were more prescriptive than descriptive, and one should not base any serious historical study of medicine on these sources alone. The question then is how to make the most out of the large amount of information they bring to scholarly attention. To answer this question, I first propose a synthetic overview of historical writings in China, of the textual genres to which they belong, with a special focus on the biographical genre, and then undertake a statistic and analytic study of the place dedicated to medicine in Chinese historical records. The second part of the dissertation deals more specifically with the one hundred and forty-two biographies of physicians contained in the Standard Histories: after having identified, classified and analyzed all of their contents, I set out the uses that can be made of this huge piece of information in the fields of textual criticism, social history, and the history of medicine.