Teodora COSTACHE

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Religions et systèmes de pensée
Date :
mercredi 18 décembre 2019 - 09:00
Le mythe de combat : les Mischwesen et leur fonction dans la diffusion des messages idéologiques. Textes et iconographie de la chancellerie royale Assyrienne

Teodora COSTACHE soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de Mme Maria Grazia MASETTI-ROUAULT

  • INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris. Salle : Fabri de Peiresc
  • Jury : Mme Maria Grazia MASETTI-ROUAULT, Mme Alice MOUTON, Mme Rita DOLCE, M. Robert HAWLEY

Résumé

Le mythe de combat, l’un des plus analysés sujets de la culture Mésopotamienne, est très souvent interprété en tant qu'outil pour la diffusion de l’idéologie royale assyrienne. Pourtant, le message transmis peut avoir des significations plus riches et plus diverses. Cette thèse s’intéresse notamment à la dimension métaphysique du mythe de combat, en particulier au rôle des Mischwesen qui y apparaissent, et auxquelles s’opposent les dieux guerriers, afin de combattre le chaos qui risque de détruire le monde divin. En analysant des sources textuelles appartenant aux traditions sumérienne et akkadienne, notamment celles attachées à la mythologie du dieu Ninurta, on repère une série de thèmes qui apparaissent de façon récurrente, et qui présentent un transfert des connaissances d’une entité primordiale et antédiluvienne aux générations plus jeunes du panthéon, représentées d’habitude par des dieux guerriers, ou de la tempête. Les mythes ne sont pas les seules compositions littéraires à être interprétées ; par exemple l’étude de l’Épopée de Gilgameš représente un point central dans ce travail de thèse, car on y repère plusieurs thèmes attachés au combat et à la transmission des connaissances. Le Mischwesen représente aussi l’image d’un ennemi, identifié dans les textes issus de la chancellerie royale comme un Autre dangereux, imprévisible et barbare. Il est intéressant de voir comment les deux traditions développées quasiment en parallèle (la mythologie et l’idéologie) présentent le même sujet, sous une forme différente, et arrivent, à un moment donné, à s’influencer réciproquement. Le mythe de combat est présent aussi dans le palais royal, et en général dans l’iconographie, quoique d’une manière moins visible, plutôt symbolique. Les images de guerre et de chasse, peuvent être très facilement interprétées aussi en se rapportant au thème du combat.

Abstract

The combat myth, one of the most studied topics of the Mesopotamian culture, is often interpreted exclusively as a tool in disseminating the Assyrian royal ideology. However, the message transmitted may have richer and more diverse meanings. This thesis is concerned with the metaphysical dimension of the combat myth, in particular with the role of the Mischwesen in it, opposed by the warrior gods, in order to save the divine world from the chaos. By analyzing textual sources belonging to the Sumerian and Akkadian traditions, notably those related to the mythology of the god Ninurta, we can identify a series of themes that appear recurrently, and which display a transfer of knowledge from a primordial and antediluvian entity to the younger generations of the pantheon, usually represented by warrior gods, or by storm gods. Myths are not the only literary compositions to be interpreted; for example, the study of Gilgameš's Epic is a central point in this thesis, as it contains several themes related to the battle and the transmission of knowledge. The Mischwesen also represents the image of an enemy, identified in the royal inscriptions as a dangerous, unpredictable and barbarous Other. It is interesting to see how the two traditions developed almost in parallel (the mythology and the ideology) present the same subject, in a different form, and at one point in time, manage to influence one another. The combat myth is also present in the royal palace, and in the iconography in general, though in a less visible, rather symbolic way. Images representing the war and the royal hunt can also be easily interpreted by referring to the theme of combat.