Sophie GAD LAPITEAU

Diplôme :
HDR
Date :
mercredi 29 mai 2019 - 14:00

Mme Sophie GAD LAPITEAU présente ses travaux en soutenance en vue de l'obtention de l'Habilitation à diriger des recherches

  • Institut Gustave Roussy, Amphithéâtre Maurice Tubiana, 114 rue Edouard Vaillant, 94800 Villejuif
  • Jury : Mme EVA COMPERAT, M. ARNAUD COQUELLE, M. THIERRY DUPRESSOIR, Mme SYLVIE MAZOYER, M. STEPHANE RICHARD, M. NICOLAS SEVENET, Mme DOMINIQUE STOPPA-LYONNET

Résumé

Les prédispositions génétiques au cancer sont estimées entre 5 et 10% de l’ensemble des cas diagnostiqués mais leur étude est capitale tant au plan clinique que fondamental. En effet, les gènes altérés dans les cancers familiaux appartiennent à des voies biologiques majeures ayant permis la découverte de cibles thérapeutiques pour les cancers sporadiques. Mes travaux de recherche portent sur les cancers du rein familiaux, et en particulier, la maladie de von Hippel-Lindau (VHL), première cause de cancer rénal héréditaire. Grâce à de précieuses collaborations, j’ai notamment caractérisé les tumeurs du rein développées chez des patients atteints par la maladie de VHL par comparaison avec des tumeurs sporadiques. D’autre part, j’ai participé ces dernières années à la découverte de nouveaux gènes de prédisposition au cancer rénal, et actuellement, avec la doctorante que je co-encadre, nous nous intéressons à 3 gènes candidats prometteurs.
Un changement d’Unité d’accueil en janvier 2020 m’amène à développer de nouveaux projets de recherche. Je m’intéresserai entre autres durant les prochaines années au rôle des mutations des gènes impliqués dans la réparation des dommages de l’ADN dans le développement des cancers du rein héréditaires.