Pascal PIERLOT

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
mardi 27 novembre 2018 - 14:00
Les concepts de Stimmung (tonalité affective, disposition thymique) dans l'oeuvre peinte et écrite de Carl Gustav CARUS (1789-1869)

M. Pascal PIERLOT soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Jacques LE RIDER

  • INHA, 2 rue des Petits-Champs, 75002 Paris, salle EPHE
  • Jury : M. Jacques LE RIDER, Mme Baldine SAINT GIRONS, M. Denis THOUARD, M. Norbert WASZEK, Mme Elisabeth DECULTOT

Résumé

La Stimmung est un concept transdisciplinaire entre philosophie, psychologie et esthétique. Les deux traductions choisies sont "disposition thymique » et « tonalité affective », l’une insistant sur l’humeur fondamentale, l’autre rend mieux compte de la métaphore musicale issue de l’étymologie (die Stimme : la voix). La résonance des fibres vocales, instrumentales, et nerveuses est quadruple : musicale, physiologique, psychique et cosmique. Ce concept a émergé à la fin du XVIIIᵉ par deux voies : accord entre le jeu de l’imagination et de l’entendement dans l’analytique du beau et du sublime selon Kant puis Schiller, ou privilégiant l’Empfindung dans la théorie de la connaissance (Sulzer, Herder, Moritz). Carl Gustav CARUS (1789-1869) est un érudit du romantisme tardif allemand, philosophe, médecin, psychologue, naturaliste, peintre et théoricien de l'esthétique. L'étude de ce concept de Stimmung parait donc essentielle concernant cet anthropologue. Dans ses Neuf lettres sur la peinture de paysage, l’esthète naturaliste analyse la Stimmung par les correspondances entre les stades de la vie de la nature et les « états d’âme », et la sensation provoquée par la représentation d’une oeuvre d’art. Dans Psyche, le médecin analyse les Stimmungen des secteurs de notre vie organique inconsciente et l’intonation du sentiment vital d’existence ou Gemeingefühl, qui se propagent lors de l’évolution de l’âme vers la conscience du monde, de soi et du divin. Il y développe une histoire des quatre affects primaires (Joie, tristesse, amour, haine) dont les variations et combinaisons colorent et teintent la vie du Gemüt. Les Verstimmungen ou troubles de l’humeur sont analysées sur le plan psychopathologique aboutissant à une nosographie originale. Carus apparait à travers ses différentes déclinaisons du concept de Stimmung comme un médecin des affects, un psychologue de l’inconscient, et développe une anthropologie physiologico-esthétique intermédiaire entre Spinoza, la Naturphilosophie de Schelling et Freud.

Abstract

Stimmung is a concept between physiology, psychology, psychiatry, philosophy, history of art or aesthetic theory and musical theory. It means both mood and tuning or resonance. Carl Gustav Carus (1789-1869) was a romantic doctor, gynaecologist, naturalist, psychologist, philosopher, painter und theorist of landscape painting. The concept is based on a metaphor of musical temperament, in comparison with the resonance of the vocal cordes, musical strings and the nerves. The study of this concept is particulary important in all the work of Carus. In Nine Letters of Landscape Painting (1815-1824), the painter studied the connection beetween the mood of the human being und the atmosphere of the life of nature. His painting was called Stimmungslandschaftmalerei (pupil of Caspar David Friedrich), and his novelty was the theory of « the art of painting the life of the earth », influenced by Goethe and Alexander von Humboldt. In Psyche (1846), the psychologist described a theory of the Unconscious and the Mood, based on the differences beetween perception, sensation and sentience. Sentience designated the unconscious feeling of the life force or formative instinct (Gemeingefühl or common sensation). Carus as philosopher described the development of the personality from the Unconscious, to the Worldconsciousness, the Self-consciousness and the God-consciousness.