Mazen AL-FARAJAT

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
mercredi 27 mars 2019 - 09:00
T.E. Lawrence et E. Brémond : deux officiers devant l’histoire du Moyen-Orient et l’histoire européenne (1916- 2019)

M. Mazen AL-FARAJAT soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Matin MOTTE

  • Ecole de Guerre - Ecole militaire, 2 place Joffre, 75007 Paris
  • Jury : M. Martin MOTTE, Mme Julie D’ANDURAIN, M. Rémy PORTE, M. Hocine BENKHEIRA, Mme Anne-Claire BONNEVILLE

Résumé

Il s’agit de montrer que si l’Angleterre a, certes, joué un rôle majeur dans cet épisode de l’histoire, elle n’a pas été, loin s’en faut, le seul pays à apporter son appui à la Grande Révolte arabe qui s’inscrit dans le contexte, forcément international, de la Grande Guerre. Il est singulier que la plupart des sources auxquelles les historiens ont accès, aient passé sous silence l’apport d’autres pays et notamment celui de la France qui a fourni des experts, des armes, des équipements divers et des soldats à la Révolte. Cette thèse vise à donner une image plus exacte des rôles respectifs joués par T.E. Lawrence et E. Brémond dans la Grande Révolte arabe, et à insister sur la participation des forces françaises aux opérations, participation qui a été très vite oubliée, et dont, pourtant, Thomas Edward Lawrence luimême reconnaissait la valeur, les citant à plusieurs reprises dans ses livres. Leur chef le plus emblématique fut certainement le colonel Édouard Brémond qui a tenu un rôle inversement proportionnel à celui que la postérité a retenu. Il s'agit donc d’étudier les jugements croisés des Orientaux et des Occidentaux de 1916 à nos jours sur la réalité de leurs actions respectives

Abstract

This thesis aims to show that while England played a major role in the Great Arab revolt, it was not, far from it, the only country to support a rebellion that belonged to the context, by essence international, of the Great War. It is surprising that most of the sources to which historians have access have ignored the contribution of other countries and particularly that of France, which provided experts, weapons, various equipment and soldiers to the Revolt. The point, thus, is to give a more accurate picture of the roles played by T. E. Lawrence and E. Bremond in the Great Arab Revolt, and to insist on the participation of French forces in operations. This participation was quickly forgotten, yet Thomas Edward Lawrence himself recognized its value several times in his books. The most emblematic leader of the French forces was certainly Colonel Édouard Brémond, who played a role inversely proportional to the one that posterity has retained. It was then necessary to study and confront the judgments of Eastern and Western historians from 1916 to the present day on the reality of the actions of Lawrence and Brémond.