Mathieu CHOCHOY

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Religions et systèmes de pensée
Date :
samedi 10 décembre 2016 - 15:00
Acquisition, interprétations et circulation des savoirs sur l' "Empire tartare" dans le réseau orientaliste français du XVIe à la fin du XVIIIe siècle

M. Mathieu CHOCHOY soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de Mme Denise AIGLE

  • EPHE-Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne 75005 Paris, salle D052
  • Jury : M. Michele BERNARDINI, Mme Isabelle CHARLEUX, Mme Sveltana GORSHENINA, M. Guy LE THIEC, Mme Judith PFEIFFER

Résumé

Notre étude porte sur les modalités d’acquisition, d’interprétation et de diffusion des savoirs sur l’ « empire tartare » dans le réseau orientaliste français. L’origine de cet « empire tartare » n’est pas à chercher dans l’historiographie française, mais dans les sources persanes de l’époque timouride qui ont volontairement rattaché Tamerlan à l’histoire de l’empire mongol dans le but d’en légitimer le pouvoir. La question que nous soulevons ici est de comprendre pourquoi cette réécriture politique a pu s’imposer en France comme étant objective et « véridique ». Parmi les éléments de réponse, nous pouvons noter la persistance d’un savoir médiéval qui définissait les Tartares comme l’ensemble des populations issues de l’ancien empire mongol et le manque de connaissance sur le contexte dans lequel Tamerlan a pris le pouvoir et enfin le fait que cette continuité dynastique correspondait à l’idée que l’on se faisait d’un empire en France. Même la diffusion de sources contradictoires provenant de Chine par l’intermédiaire des missionnaires jésuites ne parviendra pas à réfuter cette filiation et il faudra attendre le XIXe siècle pour voir éclater cet « empire tartare ». La solidité de cette grille de lecture influença plus largement la perception que l’on avait des différents peuples qui occupaient l’Asie intérieure. Le second aspect de notre étude fut donc d’établir les liens entre la formation des classifications de types biologiques ou linguistiques qui furent construites à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle et la reconnaissance de ce « empire tartare ».

Abstract

Acquisition, interpretations and dissemination of knowledge on the « Tartar Empire » in the French orientalist network from the 16th to the end of the 18th century

Our study examines the terms of acquisition, interpretation and dissemination of knowledge on the “Tartar empire” in the French orientalist network. The origin of this “Tartar empire” cannot be find in French historiography, but in the Persian sources of Timurid time who have voluntary attached Timur to the history of the Mongol empire with the aim to legitimize his power. The question we ask here is to understand why this political rewriting was considered in France as an objective and “true” history. Among the elements of answer, we can note the persistence of medieval knowledge which defined the Tartars as the set of populations issues of the former Mongol empire and the lack of knowledge about the context in which Tamerlane took the power and finally the fact that this dynastic continuity corresponded to the idea of the imperial power in France. Event he spread of contradictory sources from China by the intermediary of the Jesuit missionaries fail to refute the filiation and this idea of “Tartar empire” will be used until the 19th century. The strength of this reading grid influenced more widely the perception of the different peoples who occupied Inner Asia. The second aspect of our study was to established links between the formation of biological or linguistic classifications that were created from the second half of the 18th century and the existence of this “Tartar empire”.