Lola PETIT

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Religions et systèmes de pensée
Date :
jeudi 20 décembre 2018 - 09:00
Enseigner les faits religieux pour éduquer à la laïcité à l’école élémentaire publique en France – Une sociologie des pratiques des professeurs des écoles

Mme Lola PETIT soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Philippe PORTIER et Mme Séverine MATHIEU

  • Maison des sciences de l'Homme - 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, salle 1
  • Jury : M. Philippe PORTIER, M. Pierre KAHN, M. Charles MERCIER, Mme Séverine MATHIEU, Mme Céline BERAUD, Mme Isabelle SAINT-MARTIN

Résumé

Cette recherche montre l’écart entre les intentions politiques et institutionnelles et les pratiques des professeurs des écoles, qui sont partielles et hétérogènes. Il existe une pluralité de points de vue sur la légitimité et la pertinence de l’enseignement laïque des faits religieux, qui demeure un objet scolaire discuté. Un pan de notre étude est consacré à l’analyse des pratiques de professeurs enseignant les faits religieux pour éduquer à la laïcité. Ceux-ci, en prenant en charge l’enseignement de questions vives, ont dû faire preuve d’ingéniosité pédagogique, se traduisant par des bricolages rendus nécessaires par la rareté des outils, le manque de formation et l’absence de préconisations institutionnelles quant aux savoirs intermédiaires adéquats. Si, globalement, leurs pratiques répondent aux objectifs principaux de l’enseignement des faits religieux, notamment éduquer à la laïcité, aborder ces sujets suppose un investissement personnel lourd, pour l’enseignant comme pour ses élèves, et renvoie chacun à ses systèmes de valeurs. Les principaux écueils relevés sont liés au respect de l’obligation de neutralité (difficulté à se représenter sa pertinence pédagogique, sa transposition). En l’absence d’outils et de formation dédiés, certains enseignants sont démunis. L’association ENQUÊTE a été créée en 2010 pour répondre à ce besoin. Elle souhaite contribuer à réduire l’écart entre les intentions institutionnelles favorables à l’enseignement des faits religieux dans le cadre d’une éducation à la laïcité et les pratiques des professeurs, via des formations et des outils, et aussi à promouvoir cet enseignement et cette éducation à auprès des acteurs politiques et institutionnels.

Abstract

This research highlights a gap between political and institutional intentions, and practices of school teachers, which are partial and heterogeneous. There is a plurality of views about the legitimacy and relevance of teaching about religions and beliefs in a secular way, which is still a very much debated school subject. One part of this study is dedicated to the analysis of teachers' practices when teaching about religions and beliefs in order to educate to laicity. To address these sensitive education issues demands creativity. Because of a scarcity of tools, lack of training and very few institutional recommendations about adequate intermediate knowledge, teachers have had to cobble together their own teaching materials. Overall, their practices meet the main purposes of teaching about religions, especially to educate to laicity. Nonetheless, dealing with these subjects requires a heavy personal investment, for the teacher as well as for their students, and brings back each one to his own value systems. The main identified pitfalls are linked to the neutrality obligation : they find it difficult to represent their pedagogical relevance and to translate it into their teaching. Many teachers feel helpless when confronted to the lack of dedicated tools and training. ENQUÊTE is an association that was created in 2010 in order to address this issue. Its first objective is to contribute, via trainings and tools, to reducing the gap between institutional intentions that favour teaching about religions and beliefs – as part of the education to laicity – and teachers' practices. Its second goal is to promote this teaching among political and institutional actors.