Lilyana YORDANOVA

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Religions et systèmes de pensée
Date :
samedi 08 février 2020 - 09:00
Commande et donation pieuses en Bulgarie médiévale (XIIe-XVe siècles) : arts, économie et société

Lilyana YORDANOVA soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de Mme Ioanna RAPTI

  • Sorbonne - 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris, salle Gaston Paris
  • Jury : Mme Ioanna RAPTI, Mme Liz JAMES, Mme Albena MILANOVA, Mme Catherine JOLIVET-LEVY, M. Jean-Michel SPIESER, M. Vincent DEROCHE, M. Jannic DURAND

Résumé

La commande et la donation de biens destinés à l’Église conditionnent le fonctionnement de la société médiévale. Grâce à une approche holistique et interdisciplinaire, une première étude globale de la pratique, des mécanismes et des effets du patronage pieux sur la société bulgare des XIIe-XVe siècles est proposée. Depuis la refondation de l’Empire bulgare en 1185, en passant par les périodes de conflits avec Byzance, la Serbie et les États latins, jusqu’à l’établissement des Ottomans en 1396 et même au-delà, les dons servent à définir le territoire, à négocier le pouvoir et à forger la cohésion entre les groupes sociaux. L’identification de nouvelles formes de générosité et le réexamen d’oeuvres et de sources narratives et juridiques, parfois méconnues, permettent d’élaborer un modèle de fonctionnement horizontal et vertical du patronage et de contribuer par cet éclairage nouveau à l’étude de ce phénomène social complexe à l’échelle plus large du monde médiéval.

Abstract

Commissions and donations of goods and property to the Church are at the core of medieval society. Through a holistic and interdisciplinary approach, this dissertation aims to provide the first global study of the practice, mechanisms and role of pious patronage within Bulgarian society during the 12th-15th century. From the refoundation of the Bulgarian Empire in 1185, through the intermediate periods of conflict with Byzantium, Serbia and the Latin States, until the establishment of the Ottomans in 1396 but also beyond, pious donations have been used to define territory, negotiate power and maintain the cohesion of social groups. The identification of new forms of generosity and the re-examination of artworks, narrative and legal sources, some of which hitherto neglected, lead to elaborate a new model of horizontal and vertical social patronage and shed new light for the study of this complex social phenomenon on the broader scale of the medieval world.