Jean-Charles BRÈS

Diplôme :
HDR
Date :
vendredi 21 juin 2019 - 14:30

M. Jean-Charles BRÈS présente ses travaux en soutenance en vue de l'obtention de l'Habilitation à diriger des recherches

  • EFS Occitanie, site Pierre Cazal, salle Landsteiner, 392 avenue du Pr. J.L. Viala, 34184 Montpellier
  • Jury : M. PASCAL BAILLY, M. EMMANUEL BELAMIE, Mme CAROLE CHAIX, M. JEAN-PIERRE CLOAREC, Mme ROSARIA FERRIGNO, M. JEAN-MICHEL VERDIER

Ce mémoire d’Habilitation à Diriger des Recherches présente une synthèse des différents travaux de recherche que j’ai effectués depuis le début de ma thèse en 1999. Ils se sont toujours inscrits autour des acides nucléiques (ADN, ARN) avec des problématiques d’application axées dans le domaine de la santé, allant de la thérapie génique au diagnostic moléculaire.

Les oligonucléotides sont de courts fragments monocaténaires d’ADN ou d’ARN synthétiques essentiels pour les biochimistes et biologistes moléculaires dans de nombreux domaines. La mise au point de la synthèse chimique d’oligonucléotides sur support solide a révolutionné l’étude de l’expression des gènes et du fonctionnement de certaines maladies. Ils sont principalement utilisés comme amorces lors de l’amplification de fragments d’ADN par Polymerase Chain Reaction (PCR), mais aussi comme sondes de capture sur des puces à ADN pour la détection de fragments génomiques spécifiques. De plus, les oligonucléotides peuvent aussi être employés comme agents thérapeutiques pour cibler des gènes impliqués dans des pathologies.

Les travaux présentés dans ce mémoire d’Habilitation à Diriger des Recherches s’articulent autour de cinq parties principales. Dans la première partie, je décrirai les travaux de recherche qui m’ont permis de développer différents projets sur la chimie des acides nucléiques et des oligonucléotides, ainsi que sur la conception et la fabrication de puces à ADN. Dans la deuxième et troisième partie, je présenterai le développement de tests de détection d’acides nucléiques appliqués à la transfusion sanguine, réalisé au sein de l’Etablissement français du sang de deux régions différentes (EFS Rhône-Alpes-Auvergne, EFS Occitanie), avec une vision plus orientée biologie moléculaire. La quatrième partie abordera l’aspect valorisation des différentes technologies développées. Enfin, dans une cinquième partie, j’aborderai mes perspectives de projets de recherche pour les années à venir.