Guillaume NICOUD

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
samedi 16 janvier 2016 - 14:00
Une galerie issue des Lumières : la galerie impériale de l'Ermitage et la France, de Catherine II à Alexandre Ier (1762-1825)

M. Guillaume NICOUD soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Michel HOCHMANN

  • EPHE - Sorbonne, 1 rue Victor Cousin, 75005 Paris, escalier E, salle D059
  • Jury : Mme Irina ARTEMIEVA, Mme Sabine FROMMEL, M. Michel HOCHMANN, Mme Francine Dominique LIECHTENHAN, M. Patrick MICHEL, M. Dominique POULOT

Résumé

Cette présente étude propose d’éclairer l’apport de la France durant la première étape du développement de la galerie impériale de peintures, qui donna naissance au Musée de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg. C’est durant cette période que se constitue et se sanctuarise, comme nous tenterons de le démontrer, la galerie des souverains russes au sein d’un nouveau complexe palatial adossé au palais d’Hiver – siège du pouvoir –, en un établissement qui prend rapidement le nom – français – d’« ermitage ». Ce travail se divise en trois parties. Après une présentation de l’apport de la France sous Catherine II (1729-1762-1796), à travers l’étude de la construction des bâtiments de l’Ermitage d’une part, et la formation des collections d’autre part, nous traiterons ensuite des règnes de Paul Ier (1754-1796-1801) et surtout de son fils Alexandre Ier (1777-1801-1825), afin de déterminer comment ils ont géré cet héritage, en soulignant ce que ces souverains ont puisé en idées et en œuvres en France. Il reste enfin à établir, dans un troisième temps et au terme de cette première étape de l’évolution de l’Ermitage, comment la France a stimulé la mutation de la galerie impériale en un établissement tendant de plus en plus vers le musée.

Abstract

A Gallery Stemming from the Enlightenment : The Imperial Gallery of the Hermitage and France from Catherine the Great to Alexander the Great (1762-1825)

This study proposes to clarify the contribution of France during the first stage of development of the Imperial Gallery of Paintings, which gave birth to the State Hermitage Museum, in Saint Petersburg. It is during this period that the gallery of the Russian sovereigns, within a new palatial complex, is gathered, organized and housed immediately just next to the Winter Palace – the seat of power – in an establishment which is quickly given the – French – name, “Hermitage.” This study is divided in three parts. First, the study will present the contribution of France under Catherine the Great (1729-1762-1796), by examining both the construction of the Hermitage’s building and the formation of the collections. Secondly, we will delve into the reigns of Paul I (1754-1796-1801) and especially his son, Alexander the Great (1777-1801-1825), in order to determine how they managed this inheritance, by highlighting how these sovereigns used the ideas and artworks from France. Finally, the study will establish, how, at the end of this first stage of the evolution of the Hermitage, France stimulated the transformation of the Imperial Gallery into an institution whose trajectory arced towards becoming a museum.