George GOMES

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
lundi 09 décembre 2019 - 10:00
António Sardinha, un penseur transnational de la contre-révolution (1913-1925)

George GOMES soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Sérgio CAMPOS MATOS

  • Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme - 54, boulevard Raspail, 75006 Paris. Salle 9
  • Jury : M. Sérgio CAMPOS MATOS, M. Olivier DARD, Mme Manuelle PELOILLE, Mme Ana Isabel SARDINHA DESVIGNES, Mme Dejanirah COUTO, Mme Olinda KLEIMAN, Mme Fatima SA E MELO FERREIRA

Résumé

António Sardinha (1887-1925), maître à penser du mouvement monarchiste traditionaliste portugais de l’Intégralisme lusitanien est l’objet d’étude de cette thèse de doctorat. À travers l’étude de nombreuses sources imprimées et d’archives privées, nous proposons dans un premier temps une étude critique des principales idées qui se dégagent de l’oeuvre politique de Sardinha, en les situant dans leur contexte, avant de nous pencher plus particulièrement sur son « hispanisme ». Nous montrons notamment comment ce pan de son oeuvre a consolidé son statut de penseur aussi important que controversé de la droite radicale portugaise du début du XXe siècle. Enfin, nous étudions dans l’ultime partie de la thèse l’influence et l’héritage intellectuels de Sardinha au Portugal mais aussi en Espagne et au Brésil.

Abstract

António Sardinha (1887-1925), mentor of the Portuguese traditionalist monarchist movement of Lusitanian integralism is the object of study of this doctoral thesis. Through the study of numerous printed sources and private archives, it proposes first a critical study of the main ideas that emerge from the political work of Sardinha, by placing them in their context, and then a focus on his « hispanicism ». The thesis shows how this side of his work has consolidated his status as both an important and controversial thinker of the Portuguese radical right of the early twentieth century. Finally, the last part of the thesis studies the influence and intellectual legacy of Sardinha in Portugal but also in Spain and Brazil in the first half of the 20th century.