Francis LACROIX

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Religions et systèmes de pensée
Date :
jeudi 26 septembre 2019 - 14:00
Plotin. Traité 6 (IV 8) Sur la descente de l'âme dans les corps. Introduction, traduction et commentaire

M. Francis LACROIX soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Philippe HOFFMANN et M. Jean-Marc NARBONNE

Co-tutelle avec l'Université Laval (CANADA)

  • EPHE - 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris - Escalier E - 1er étage droite - Salle Gaston Paris (D064)
  • Jury : M. Philippe HOFFMANN, M. Paul-Hubert POIRIER, Mme Daniela TAORMINA, M. Jean-Marc NARBONNE, M. Mauricio PAGOTTO MARSOLA

Résumé

La thèse vise à introduire, traduire et commenter le traité 6 (IV 8) Sur la descente de l’âme dans les corps de Plotin. L’introduction tente de remettre le traité dans le contexte historique dans lequel Plotin évoluait, à savoir un monde romain où le christianisme émergeait, mais celui-ci étant encore instable, plusieurs sectes s’immiscent dans les débats métaphysiques de l’époque. Parmi ces hérésies chrétiennes se retrouvent plusieurs groupuscules que l’on rassemble sous l’appellation « gnostiques », avec qui Plotin a assurément échangé pendant qu’il enseignait à Rome, puisqu’il a rédigé un traité qui s’efforce de les réfuter (33 [II 9], Contre les gnostiques). Dans cette thèse, nous cherchons donc à déterminer l’apport des gnostiques dans le traité 6 (IV 8), notamment en lien avec l’idée principale que Plotin avance, nommément la théorie de la non-descente partielle de l’âme. Pour ce faire, nous présentons d’abord la mystique plotinienne de l’Intellect, puisque le traité débute sur cet aspect primordial pour comprendre la doctrine stipulée par le philosophe. Ensuite, nous abordons les points les plus importants dans la conception plotinienne de l'âme, ce qui nous permet de mieux comprendre la vision générale du philosophe. Cette introduction se penche finalement sur les sources de Plotin dans le traité 6 (IV 8), mais aussi dans tous ses premiers écrits, pour ainsi établir une corrélation avec certains textes gnostiques, principalement ceux appartenant à la tradition séthienne platonisante. La traduction qui s’ensuit permet donc de jeter un regard plus juste sur le texte grec, puisque nous avons préalablement déterminé à qui s’adressait Plotin dans son traité. Le commentaire élaboré couvre enfin la totalité des huit chapitres et explique le texte ligne par ligne en insistant sur les liens qui peuvent être faits avec les différents courants de pensée.

Abstract

The thesis aims to introduce, translate in French and comment Plotinus’s treatise 6 (IV 8) On the Descent of Soul into Bodies. The introduction elaborates on the historical context in which Plotinus was teaching, namely a Roman Empire overruned by an emergent christianism, yet instable, since many sectaries interfered in the metaphysical debates in vigour at the moment. Among these Christian heresies can be found a plethor of groupuscules reassembled under the aegis of the name « Gnostics », with whom Plotinus assuredly debated while he was teaching at Rome, since he dedicated a treatise to refute them (33 [II 9] Against the Gnostics). Therefore, this thesis endeavours to determinate the Gnostic contribution to treatise 6 (IV 8) with a particular focus on the main theme that Plotinus put forward, namely the theory of the partial non-descent of the soul. To do so, we firstly present the plotinian mystic of the Intellect, since the treatise begins with this primordial aspect for the understanding of the neoplatonician doctrine. Secondly, we then address the principal points of Plotinus’s psychology, which allows us to grasp a general view of the neoplatonician conception. Thirdly, we finally examine Plotinus’s sources not only in treatise 6 (IV 8), but also in all his first writings, so that we can put them in relation with some Gnostics texts, especially with those called the platonizing sethians. Thus, the following translation is more accurate in regards of the Greek text, as beforehand we identified the interlocutors of Plotinus in his treatise. Finally, the elaborated commentary which covers the whole eight chapters provides a line-by-line explanation focusing on the link between this very treatise and the other currents of thought.