Fanny DEGEILH

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Systèmes intégrés, environnement et biodiversité
Date :
jeudi 30 juin 2016 - 13:30
L'impact du traumatisme psychique sur la mémoire : une approche transdisciplinaire

Mme Fanny DEGEILH soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Francis EUSTACHE et M. Denis PESCHANSKI

  • Bâtiment le France - salle 123, 190 av de France, 75013 Paris
  • Jury : M. Francis EUSTACHE, M. Olivier LUMINET, Mme Liliane MANNING, Mme Salma MESMOUDI, M. Denis PESCHANSKI, M. Joel SWENSDEN

Résumé

L’objectif de cette thèse était d’étudier l’impact du traumatisme psychique sur la mémoire de façon transdisciplinaire pour mieux appréhender les liens qui associent mémoire, émotion et perception de soi. Premièrement, l’analyse textométrique des témoignages recueillis entre 1 semaine et 10 ans après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, nous a permis de préciser les modifications du contenu des souvenirs émotionnels dans le temps. De plus, nos résultats suggèrent que le contenu des souvenirs et leur évolution temporelle sont modulés par l’intensité du ressenti émotionnel au moment de l’événement. Deuxièmement, nous avons développé et utilisé un nouvel outil de méta-analyse semi-automatique, LinkDisorder, associant analyse lexicale et neuroimagerie pour explorer les corrélats neuropsychologiques du trouble de stress post-traumatique (TSPT) chez l’adulte. Les résultats révèlent que, bien que les altérations du cortex préfrontal, de l’amygdale et de l’hippocampe, qui sous-tendent les déficits mnésiques et émotionnels soient au centre de la pathologie, les altérations du processus de récompense et du striatum pourraient expliquer l’anhédonie des patients. Troisièmement, l’approche en neuropsychologie et neuroimagerie de la perception de soi dans le TSPT pédiatrique nous a permis d’explorer les modifications cérébrales fonctionnelles associées à un stress traumatique survenant à une période essentielle au développement identitaire, l’adolescence. Notre étude suggère que le TSPT pédiatrique serait associé à des anomalies fonctionnelles précoces dans les régions impliquées dans la régulation émotionnelle et la mémoire lors du processus de référence à soi.

Abstract

Impact of psychological trauma on memory: a transdisciplinary approach

The main aim of this thesis was to study the impact of trauma on memory in a transdisciplinary way to better understand the relationships between memory, emotion and Self. Firstly, we used textometry to explore memories from 1 week to 10 years after the 9/11 attacks, and showed the progressive changes of the content of emotional memories over time. In addition, our results revealed that the intensity of the emotional response at the time of the event could modulate the content of memories and their change over time. Secondly, we developed and used a new method of automated meta-analysis, LinkDisorder, which combines lexical analyses and neuroimaging to explore neurocognitive correlates of adult posttraumatic stress disorder (PTSD). Our meta-analysis highlights that while PTSD is characterized by functional alterations in prefrontal, amygdala and hippocampal regions underlying memory and emotional deficits, dysfunction in reward processing and of the striatum may subtend anhedonia in patients. Thirdly, using neuropsychology and neuroimaging examinations of self-perception in pediatric PTSD, we explored brain changes occurring after a traumatic stress in adolescence, a core period of life for the development of identity. Our study suggests that pediatric PTSD is associated with early functional abnormalities in the regions involved in emotion regulation and memory during self-reference processing.