Dominic SCHUMANN

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Religions et systèmes de pensée
Date :
samedi 08 septembre 2018 - 10:00
La politique de réunion confessionnelle de Louis XIV et la résistance des huguenots entre Refuge et Désert : l’exemple de Claude Brousson (1647-1698)

M. Dominic SCHUMANN soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Hubert BOST

  • EPHE - Sorbonne au 17, rue de la Sorbonne 75005 PARIS - Escalier E - 1er étage salle Gaston Paris (D064)
  • Jury : M. Hubert BOST, M. Josef Johannes SCHMID, M. Olivier CHALINE, Mme Céline BORELLO, M. Sylvio DE FRANCESCHI, M. Rainer BABEL

Résumé

La politique de réunion confessionnelle de Louis XIV et la résistance des huguenots entre Refuge et Désert : l’exemple de Claude Brousson (1647-1698). La France et les pays du Refuge huguenot de la deuxième moitié du XVIIe siècle sont marqués par la politique religieuse de Louis XIV. Cette thèse adopte une double perspective et vise d’un côté à décrire la politique de « réunion confessionnelle » du Roi-Soleil et de ses conseillers et de l’autre, à partir de l’exemple de Claude Brousson (1647-1698), la résistance des huguenots au Refuge et au sein du protestantisme clandestin. Du point de vue royal, la Révocation de l’Édit de Nantes de 1685 n’est qu’une étape dans le processus ayant pour objet de faire des « mauvais convertis » de bons catholiques. Les vingt dernières années du XVIIe siècle sont marquées par une politique d’obligation confessionnelle dont les effets se font sentir dans toutes les provinces, notamment en Languedoc. Brousson résiste à cette politique, d’abord en tant qu’avocat de la Chambre mi-partie, dans le contexte du projet de Toulouse, puis comme député des réfugiés en Suisse, dans l’Empire et aux Provinces-Unies et enfin dans son rôle de pasteur du Désert et d’organisateur de l’Église « sous la Croix ». Cette thèse s’appuie sur un grand nombre de sources imprimés et manuscrits conservés dans des bibliothèques et archives en France, Suisse, Allemagne, Angleterre et aux Pays-Bas Les sources sont d’une part des actes royaux, la correspondance des différents conseillers royaux et des « bons du Roi » qui témoignent de l’implication directe du Roi Très-Chrétien et d’autre part les écrits manuscrits et imprimés de Brousson, dont certains sont présentés et/ou analysés pour la première fois.

Abstract

Confessional reunion politics of Louis XIV and the Huguenots resistance between Refuge and Desert using Claude Brousson (1647-1698) as an example In the second half of the 17th century, France and the countries of the Huguenot Refuge are marked by Louis XIV’s religious policy. This Ph.D. attempts to describe this policy from a double perspective (top down and bottom up). On the one hand, it describes the king’s and royal consultant’s « confessionnal reunion » policy (top down) and on the other hand the Huguenots resistance in the Refuge and in the clandestine Church in France, using Claude Brousson (1647-1698) as an example (bottom up). The Revocation of the Edict of Nantes (1685) is from the king’s point of view just a stage on his way to help the « bad converted » (mauvais convertis) to become good Catholics. The last twenty years of the 17th century are characterized by a policy of confessionnal coercion and its consequences are to be observed in all provinces, especially in Languedoc. Brousson resists to this policy as an advocate, in the context of the Toulouse project, as a delegate of the refugees in Switzerland, the Empire and the United Provinces of the Netherlands and finally as a pastor of the Desert and as organizer of the Church “under the cross”. This Ph.D. uses a large number of printed and manuscript sources taken from libraries and archives in France, Switzerland, Netherlands, Germany and England. They are on the one hand royal laws, the correspondency of royal consultants and the bons du roi that show the implication of the king himself. On the other hand are used manuscript and printed writings of Brousson, some of his works are presented and/or analysed for the first time.