Catherine BRY

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
samedi 19 novembre 2016 - 14:00
Édition, traduction et commentaire des discours 34, 35, 36 et 43 de Libanios

Mme Catherine BRY soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de Mme Catherine SALIOU

  • EPHE-Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne, 75005 PARIS, escalier E, 1er étage, salle Delamarre
    (D059)
  • Jury : Mme Bernadette CABOURET, M. Michel CASEVITZ, M. Manfred KRAUS, Mme Brigitte MONDRAIN, Mme Catherine SALIOU, M. Jean-Luc VIX

Résumé

Cette thèse présente une nouvelle édition critique de quatre discours de Libanios : les discours 34 (En réponse aux médisances du pédagogue), 35 (À ceux qui ne prennent pas la parole), 36 (Sur les maléfices), et 43 (Sur la convention), ainsi que de nouvelles traductions commentées. Ce premier ensemble est complété par des études thématiques prenant en compte la dimension rhétorique et historique de ces textes. Le corpus libanien a joué un rôle déterminant dans l’émergence et le développement des études sur l’Antiquité tardive. Une nouvelle approche de ces quatre textes offre un intérêt indiscutable pour la connaissance du monde scolaire de cette époque : ils délivrent un grand nombre d’informations sur l’univers et le statut des maîtres de rhétorique, sur le rôle social de l’école et la place de la rhétorique dans l’enseignement. Ils constituent ainsi une source très riche pour l’histoire institutionnelle, culturelle et sociale du IVe siècle ap. J.-C. Leur contribution à l’histoire de l’espace urbain d’Antioche, champ de recherche actuellement en cours d’exploration, ne doit pas non plus être dédaignée.

Abstract

Edition, translation and commentary of orations 34, 35, 36 and 43 by Libanius

This thesis presents a new critical edition of four orations by Libanius : oration 34 (in response to the pedagogue’s badmouthing), 35 (To those who do not speak), 36 (About witchcraft) and 43 (About the convention) and new translations with commentaries. This first set is completed by thematic studies taking into account the rhetoric and historical dimension of these texts. The Libanius corpus played a key role in the emergence and development of Late Antiquity studies. A new approach to these four texts offers an undisputable interest for the knowledge of the school world of that time; they issue indeed a lot of information about the world and the status of teachers of rhetoric, on the social role of the school and the place of rhetoric in education. They constitute a very rich source for institutional, cultural and social history of the 4th century AD. Their contribution to the history of the urban area of Antioch, search field currently being explored, should not be left out.