Béatrice LIETZ

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Religions et systèmes de pensée
Date :
lundi 09 décembre 2019 - 15:00
Pour une étude de la religion en Sicile à l’époque républicaine : la Sicile vue de Rome dans les Verrines de Cicéron

Béatrice LIETZ soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. John SCHEID et M. Carmine AMPOLO

Co-tutelle avec l'université "Scuola Normale Superiore di Pisa" (ITALIE)

  • EPHE - Maison des Sciences de l'Homme, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris - salle 15
  • Jury : M. John SCHEID, M. Carmine AMPOLO, Mme Gabriella PIRONTI, Mme Agnès ROUVERET, Mme Maria Domitilla CAMPANILE, Mme Giovannella CRESCI MARRONE

Résumé

Si le problème du contact culturel en matière de religion a suscité un grand intérêt parmi les spécialistes de l'Antiquité classique, très peu d'attention a été accordée à la Sicile d’époque républicaine. Pourtant, en dépit d’un préjugé répandu, la recherche récente a montré que cette île continua de prospérer sous la domination de Rome, dans un mélange d’influences culturelles se fondant à l’intérieur de la « koine » hellénistique. Sur cette toile de fond, ce travail se sert du témoignage des Verrines de Cicéron pour tenter une reconstruction des contacts religieux dans la région : il reconstruira d’abord le panorama des cultes évoqués dans les discours, pour ensuite s’intéresser à l’impact de la présence romaine et enfin aborder la perception que les Romains avaient de la religion locale. Les résultats confirmeront que la Sicile de l’époque, loin d’abriter une culture grecque immobile et vouée au déclin, était encore le théâtre d’une vivante dynamique d’échanges culturels.

Abstract

Cultural and religious contact has been extensively studied over the last few decades, covering many different periods and contexts in classical Antiquity. However, very little attention has been paid to Roman Sicily during the Republic. Nevertheless, new research has shown that the island continued to thrive under Roman rule, with a variety of cultural influences coming together within the framework of Hellenistic «koine». This work aims at reconstructing religious contact in this very particular context, using the evidence provided by Cicero’s speeches against Verres. Part one is a sketch of all the cults mentioned in the speeches; part two focuses on the way Roman presence made an impact on local practices and part three tries to determine how the Romans perceived Sicilian religion. Results will show that Republican Sicily was not the home of a declining Greek culture, but a lively harbour of cultural exchange.