Annika HASS

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
mardi 22 mai 2018 - 14:00
"Au service de l’échange littéraire et bibliopolique". La maison d’édition et de librairie transnationale Treuttel & Würtz (1750-1850)

Mme Annika HASS soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Frédéric BARBIER et M. Hans-Jürgen LUESEBRINK

Co-tutelle : Université de la Sarre (ALLEMAGNE)

  • Universität des Saarlandes, Graduate Center, D-66123 SAARBRÜCKEN (bâtiment C.9.3, Konferenzraum).
  • Jury : M. Frédéric BARBIER, M. Michel ESPAGNE, M. Florian HENKE, M. Dietmar HUESER, Mme Christine LEBEAU, M. Hans-Jürgen LUESEBRINK, M. Heinrich SCHLANGE-SCHOENINGEN, Mme Céline TRAUTMAN-WALLER

Résumé

La maison d’édition et de librairie Treuttel & Würtz a joué un rôle décisif dans les échanges internationaux au tournant des XVIIIe / XIXe siècles. Treuttel & Würtz étaient non seulement les éditeurs de B. Constant, J. W. Goethe et G. de Staël, mais aussi les fournisseurs des grandes bibliothèques européennes en publications venant de l’étranger (p. ex. les bibliothèques royales à Paris, Berlin et Londres, la bibliothèque du marquis de Paulmy, celle de Weimar et celle de l’université de Göttingen). L’essor de la maison est lié à la nouvelle conception de l’image du libraire à Strasbourg à l’époque des Lumières : il est le médiateur entre l’auteur et le public, et entre les différentes cultures entre lesquelles il anime un marché du livre transnational. D’origine strasbourgeoise et avec des établissements à Strasbourg, Paris et Londres, les dirigeants de Treuttel & Würtz répondent pleinement à ce modèle. La valorisation du livre et de son contenu, et la relation étroite entretenue avec l’élite culturelle et politique de l’époque, leur ont permis de bénéficier de privilèges extraordinaires, dont une licence de commerce avec l’Angleterre sous l’Empire, et un intéressement dans la création de nouvelles bibliothèques publiques. Par leur intégration aux élites de l’université et de la culture, ils ont pu encourager les discours littéraires transculturels, et la naissance des philologies modernes. Cette thèse est conçue dans une perspective interdisciplinaire : elle articule l’histoire du livre, l’histoire transnationale et l’histoire des transferts avec l’histoire littéraire, et elle ouvre la monographie d’une maison d’édition vers un tableau socioculturel de l’Europe autour de 1800.

Abstract

The international bookselling company Treuttel & Würtz played a crucial role in intercultural exchange. It has not only published numerous authors of the French Académie française, and other important writers such as J. W. Goethe or G. de Staël, but also supplied foreign books to prestigious libraries (for example the Royal Libraries in France, Prussia and Great Britain or the Bodleian Library in Oxford). Establishing close ties with the political and cultural elites of the time, the company benefited from unique privileges such as a trade license with the United Kingdom during Napoléon’s continental system. Originally from Strasbourg and perfectly bilingual, the founders continuously expanded the company: in addition to the already existing branch in Strasbourg, they opened a second one in Paris in 1796, and a third in London in 1817. The partners considered the international exchange as their personal vocation and used the medium of the book to materialize their commitment.In this sense, they also devoted their publishing house to the service of the exchange of social and political ideas, literature, and philosophy. They. Treuttel and Würtz’s commitment to the transnational literary discourse ultimately also influenced the formation of new academic fields around 1800 such as the the modern philologies. This thesis builds on an interdisciplinary perspective by combining the French tradition of Book History, with transnational approaches, Cultural Transfer and Romance Studies.