Anna BAYDOVA

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
samedi 09 décembre 2017 - 09:30
Le rôle des peintres dans l'illustration des livres imprimés à Paris, 1530-1580

Mme Anna BAYDOVA soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Guy-Michel LEPROUX

  • EPHE - Sorbonne au 17, rue de la Sorbonne 75005 PARIS - Escalier E - 1er étage, salle Gaston Paris (D064)
  • Jury : Mme Marianne GRIVEL, Mme Marion BOUDON-MACHUEL, Mme Christine BENEVENT, Mme Audrey NASSIEU MAUPAS, M. Guy-Michel LEPROUX, Mme Geneviève GUILLEMINOT-CHRETIEN

Résumé

Principal centre d’imprimerie du XVIe siècle, rassemblant les auteurs et les forces artistiques du royaume, Paris offre un échantillon parfait pour l’étude de l’illustration à la Renaissance. De 1530 à 1580, la typographie parisienne intègre des influences issues des éditions humanistes italiennes et des particularités artistiques de l’école de Fontainebleau. La participation des peintres à la préparation des illustrations est un fait clairement établi : les noms des dessinateurs sont parfois cités sur les pages de titre et dans le texte des éditions. Cependant, les modalités de leur collaboration avec les différents métiers du livre restent à préciser. Soumis à la commande des éditeurs et au contrôle des auteurs, contraints par la technique de l’élaboration du livre imprimé, les illustrateurs étaient amenés à s’adaptent à ce nouveau médium. Par ailleurs, la diffusion massive des images imprimées a, elle-même, bouleversé les pratiques artistiques. Associant l’étude des oeuvres et la recherche des témoignages d’archives, cette étude se retrouve à l’intersection de l’histoire de l’art et de l’histoire du livre. Cette approche croisée permet de déterminer plus précisément la place des peintres dans le monde du livre imprimé parisien et d’analyser en détail leurs réseaux professionnels. La reconstitution des corpus d’illustrations permet l’étude plus précise d’un certain nombre d’artistes particulièrement actifs dans ce domaine, tels que Jean Cousin père, Baptiste Pellerin, Geoffroy Ballain et Charles Jourdain.

Abstract

Paris presents a prefect example for the study of the book illustration as the main center of printing in the 16th century and where the prolific authors and the artistic forces of the Kingdom concentrated. From 1530 to 1580, Parisian typography integrated the influence of Italian humanist editions and the artistic particularities of the Fontainebleau school. The participation of painters in the preparation of illustrations is a well-known fact: we can sometimes find their names on the title pages and in the texts of books. However, the terms of their collaboration with other book printing trades are still to be clarified. Dependent on book publishers’ command, subjected to the authors’ control and limited by the book printing techniques, the illustrators had to adjust to this new medium. Besides, the massive diffusion of printed images profoundly changed artistic practices. Combining the study of artworks and archives, this research is at the junction of art history and book history. This complex approach highlights the place of painters in the world of the Parisian book printing and allows an analysis of their professional networks. The reconstruction of illustrations corpuses enables the study of the career of some Parisian artists who were particularly active in this field, such as Jean Cousin the Elder, Baptiste Pellerin, Geoffroy Ballain and Charles Jourdain.