Agnieszka KEDZIERSKA MANZON

Diplôme :
HDR
Date :
vendredi 02 février 2018 - 14:00

Mme Agnieszka KEDZIERSKA MANZON présente ses travaux en soutenance en vue de l'obtention de l'Habilitation à diriger des recherches

  • EPHE, Maison des Sciences de l'Homme, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, 1er sous-sol - salle 01
  • Jury : M. JEAN-PIERRE ALBERT, M. ROBERTO BENEDUCE, Mme CLÉO CARASTRO, Mme MICHÈLE COQUET, M. JEAN-PIERRE DOZON, M. MICHAEL HOUSEMAN, Mme ODILE JOURNET-DIALLO

Résumé du dossier intitulé « Le corps rituel. La fabrique du religieux en Afrique de l’Ouest. » dont font partie un document de synthèse, une sélection des travaux publiés et un manuscrit inédit « Les génies, les fétiches et leurs humains. Le religieux en pays mandingue aujourd’hui. »

Les pratiques rituelles considérées en pays mandingue comme païennes s’articulent aujourd’hui autour des deux pôles majeurs. Il s’agit du donsoya, terme qui désigne l’activité des membres de la société initiatique des chasseurs et du basitigiya ou bolitigiya, la manipulation de certains artefacts cultuels auxquels on reconnaît une capacité d’action. A ces deux pôles s’ajoute le culte de possession jinɛdon, actuellement en pleine expansion dans un contexte urbain principalement.

Mon dossier de l’HDR consiste en un examen systématique de ces trois ensembles de pratiques à partir d’enquêtes de terrain menées ces vingt dernières années au Mali, en Côte d’Ivoire et en République de Guinée. Un document de synthèse résume mes approches successives des mobilisations du corps, du langage et des supports matériels qui interviennent dans leur cadre. Un manuscrit inédit analyse les modes de qualification des experts qui mettent en place ces pratiques, ainsi que les modes de production des instances – génies, divinités, fétiches – face auxquelles ces experts se positionnent et se définissent en tant que tels. C’est, en effet à travers leurs interactions que se constituent les sujets tant humains que non-humains. Je m’intéresse plus particulièrement à l’aspect somatique et matériel de ces interactions, essentiel pour l’identité des hommes et des dieux qui se construisent par leur biais et, plus généralement, fondamental pour toute fabrique du religieux, en Afrique contemporaine comme sans doute ailleurs.