Série Famagouste-EPHE

Directeur de la série : Nicolas Vatin

Éditions Anacharsis (Toulouse)

http://www.editions-anacharsis.com/Famagouste

On traduit beaucoup à l’École pratique des hautes études. Traduire est un acte essentiel, non seulement parce qu’il permet de faire passer la production d’autres cultures et d’autres temps, mais encore parce que la traduction, qui oblige à peser ses mots et à faire des choix entre diverses interprétations possibles est un premier et essentiel instrument de compréhension et d’interprétation. C’est par la traduction qu’on peut s’efforcer d’entendre ce que disent vraiment les textes. Nos étudiants, nos auditeurs et nous-mêmes pratiquons donc intensément ce métier. Quelques directeurs d’études se sont avisés qu’il y avait là une richesse que nous n’exploitons pas assez : ainsi, beaucoup de traductions réalisées dans le cadre de nos séminaires ou de travaux de masters ou de thèse ne sont jamais diffusées.
C’est ainsi qu’est venue l’idée d’insérer, au sein de la collection Famagouste de l’éditeur toulousain Anacharsis, une série Famagouste-EPHE. Notre idée était de publier, sous une forme de vulgarisation érudite, la version française de textes de toutes natures, issus des cultures les plus diverses, sous une forme propre à intéresser un public un peu vaste, avec une introduction et des notes explicatives claires mais de haut niveau. Les livres paraissant dans la collection doivent à la fois être plaisants à lire et respectueux des normes d’un bon travail philologique et historique. L’introduction et les notes doivent se borner à l’essentiel, mais éclairer les différents aspects du texte traduit. Notre espoir est que les volumes que nous produirons seront à la fois une vitrine accessible au grand public et de véritables apports à la recherche.

 

Première de couverture. Le Captif de MalteMa‘cûncızâde Mustafa Efendi
Le Captif de Malte. Récit autobiographique d’un cadi ottoman
traduit et présenté par Hayri G. Özkoray
Toulouse, 2019, Anacharsis, collection Famagouste, série Famagouste-EPHE
112 pages, 12,5 × 20 cm
ISBN : 9791092011883
15 €
[http://www.editions-anacharsis.com/Le-Captif-de-Malte]

Capturé en mer au mois de mai 1597 par des corsaires de Malte, Ma‘cûncızâde Mustafa Efendi, cadi ottoman de Chypre, passa deux années pleines dans le bagne de La Valette. Il y composa un ouvrage racontant son quotidien, à travers des lettres de suppliques adressées au sultan de Constantinople ou à des dignitaires ottomans en vue d’obtenir son rachat.

L’ouvrage qui en résulte est un témoignage rare sur les nombreux captifs musulmans dans les geôles des grands ports de la Méditerranée chrétienne à l’époque moderne ; il nous renseigne tout autant sur la politique de La Porte vis-à-vis de la captivité de ses sujets en Europe.

Hayri G. Özkoray est maître de conférences à Aix-Marseille université.

 

Première de couverture. Les faux-Monnayeurs d'IstanbulLes Faux-Monnayeurs d’Istanbul
textes présentés et traduits du turc ottoman par Marc Aymes
Toulouse, 2019, Anacharsis, collection Famagouste, série Famagouste-EPHE
208 pages, 12,5 × 20 cm
ISBN : 9791092011876
18 €
[http://www.editions-anacharsis.com/Les-Faux-Monnayeurs-d-Istanbul]

Au début de l’été 1844, la police d’Istanbul arrête une bande de faux-monnayeurs. Au cours des mois suivants, ils sont longuement, minutieusement interrogés par plusieurs ministres et dignitaires ottomans. Enfin, le verdict est prononcé.

Marc Aymes livre ici la traduction des audiences relatives à cette affaire tout en questionnant pas à pas le protocole d’interrogatoire observé par les autorités ottomanes. Cette lecture rapprochée dévoile une éclectique association de malfaiteurs, menée par un marin de Santorin et un graveur français de Grenoble, et nous fait entendre de vive voix la parole de ses protagonistes. La matière première d’une singulière chronique criminelle d’Orient.

Marc Aymes est chercheur au CNRS et membre du Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques. Il étudie le monde méditerranéen ottoman des XVIIIe-XXe siècles.