Politique de recherche

La recherche en Sciences de la vie et de la terre se déploie dans trois domaines : dynamique de la biodiversité, avec notamment la station marine de Moorea (Polynésie française), qui participe à un réseau d’observatoires de l’évolution des récifs coralliens ;  environnement et régulation cellulaires (oncogénétique, pathologies cancéreuses et thérapie) ; neurosciences (cognitions humaine et artificielle, neurogénétique, neuropsychologie et neuroanatomie de la mémoire humaine, pathogenèse des maladies neurodégénératives).

Les sections de Sciences historiques et philologiques et de Sciences religieuses collaborent dans plusieurs domaines : Antiquité méditerranéenne et Orient ancien, histoire de l’art et archéologie, études islamiques, études asiatiques, linguistique et langues rares, études médiévales, histoire moderne et contemporaine. En SHP l’accent est mis sur l’histoire de l’écrit : égyptien, cunéiforme, latin, grec, papyrologie, araméen, syriaque… En SR, sur les grandes religions anciennes et les trois monothéismes, sans oublier l’anthropologie de terrain.

En humanités numériques, l’EPHE dirige une quarantaine de projets, en Antiquité, Moyen Âge, Extrême-Orient, linguistique et histoire de l’art.