Laboratoire Reproduction et Développement Comparé

Téléphone :
04 72 32 50 36

Université catholique de Lyon

Directeur du laboratoire : Jean-Marie EXBRAYAT

Thématiques

  • Reproduction et biodiversité : Dans ce cadre, les activités du laboratoire sont consacrées à l’étude des modalités de la croissance et de la reproduction de plusieurs vertébrés en lien avec les facteurs internes (régulation hormonale, facteurs génétiques) et externes (facteurs naturels tels qu’alternances saisonnières, température, précipitations, artificiels tels que divers polluants). Sont plus particulièrement étudiées des espèces protégées ou en voie de raréfaction appartenant à divers milieu : poissons osseux d’eau douce du Bassin Rhodanien en voie de disparition (Zingel asper), amphibien anoure (Bufo mauritanicus) de la zone protégée de Beni Belaid du Nord de l’Algérie, amphibiens gymnophiones, Boulengerula taitanus des monts Taïta (Kenya) et B. boulengeri (Tanzanie) répertoriés comme espèces très sensibles aux variations climatiques, reptiles et mammifères des zones désertiques (Sahara) dans le cadre d’un accord-programme de coopération avec l’USTHB (Alger, Algérie). Les études prennent en compte les variations cellulaires et tissulaires des appareils urogénitaux mâles et femelles et des organes endocriniens impliqués dans la régulation, comportant notamment la détection des hormones et de leurs récepteurs. Les effets de certains polluants (nanoparticules) sur les invertébrés tels que les vers de terre ont été appréciés par la mise en évidence des tissus apoptotiques dans le cadre d’une collaboration avec des équipes de l’Université de Metz (France) et d’Oslo (Norvége).
  • Développement : Sont étudiés les effets des récepteurs du glutamate sur le modelage de l’organisme au cours du développement. La compétence du laboratoire en matière de vertébrés et notamment d’amphibiens a fait choisir le Xénope (Xenopus laevis) comme modèle. Les travaux portent sur la mise en évidence des effets des antagonistes et agonistes du glutamate avec la détection des cellules apoptotiques et de l’expression des calpaïnes au cours des diverses phases du développement.