Égypte ancienne : archéologie, langue, religion

EA 4519-EPHE

Directeur : Andréas STAUDER

Créée en 2010, l’Équipe d’Accueil « Égypte ancienne : archéologie, langue, religion » (EA 4519) regroupe les égyptologues de l’École Pratique des Hautes Études, IVe et Ve Sections, leurs doctorants présents et passés, ainsi que divers chercheurs associés. Les activités de l’Équipe se déploient sur un périmètre égyptologique large, dans les domaines de l’archéologie, des études religieuses et des études textuelles et linguistiques. L’Équipe est localisée au Centre Wladimir Golénischeff (Bâtiment le France) qui offre une bibliothèque de recherche égyptologique de premier plan et possède un très riche fonds d’archive en cours de valorisation (archives Pierre Montet, Pierre Lacau, Jean Yoyotte, etc.).

L’Équipe déploie une partie importante de ses activités sur le terrain. La Mission Française des Fouilles de Tanis poursuit l’étude de l’occupation et de l’environnement ancien de Tanis, métropole du Delta oriental, capitale de la partie septentrionale de l’Égypte durant la première partie du Ier millénaire av. J.-C. et centre urbain important jusqu’à l’époque romaine. En association avec le CFEETK et l’IFAO, un second chantier à la fois archéologique et épigraphique porte sur les sanctuaires osiriens de Karnak.

Poursuivant une tradition inaugurée par Jean Yoyotte, les études religieuses constituent un autre axe majeur de la recherche de l’Équipe. Les recherches en cours portent notamment sur la théologie et les rituels des temples tardifs, la géographie religieuse, les cultes osiriens et la culture sacerdotale.

Dans ses divers travaux, l’Équipe fait porter une concentration particulière sur la Basse Époque (Ier millénaire avant J.-C.). Celle-ci est étudiée dans ses aspects les plus variés : par les projets d’archéologie de terrain (Tanis, Karnak), dans le cadre des études de religion notamment tardive, ainsi que dans les études démotiques (textes littéraires et documentaires, études historiques).

Réunissant des spécialistes de toutes les époques de l’égyptien-copte et des diverses écritures qui ont servi à noter celui-ci, l’Équipe se caractérise également par un profil philologique marqué. Elle est forte d’une conjonction de compétences rares dans des domaines spécialisés comme les études démotiques (p. ex. travaux d’édition par l’Équipe du Fonds Jouguet Démotique) et ptolémaïques (p. ex. étude des inscriptions du temple de Deir Chelouït). La langue et les écritures égyptiennes font l’objet de recherches propres, dans une perspective linguistique ou sémiotique (p. ex. en collaboration avec le projet eikones, Université de Bâle). Par le projet de la Cour de la Cachette à Karnak, l’Équipe participe également au développement de nouvelles méthodes d’épigraphie numérique. La culture écrite et les études littéraires constituent un autre axe fédérateur des travaux de l’Équipe : culture écrite moyen égyptienne, rhétorique et éloquence de cour ; littératures moyen égyptienne et démotique ; et culture écrite sacerdotale de la Basse Époque.