Journées transversales

Les journées transversales organisées chaque année par l’École doctorale répondent à un objectif d’ouverture interdisciplinaire et de contribution à la culture scientifique générale. Elles procèdent de la conviction que les doctorants et enseignants-chercheurs en sciences humaines profitent beaucoup de la connaissance des problématiques des sciences de la vie et de la terre, et que les sciences humaines apportent aux doctorants et chercheurs en sciences de la vie et de la terre une perspective qui peut enrichir leur propre démarche scientifique.

Ces journées attestent aussi les liens qui unissent concrètement les disciplines enseignées à l’EPHE. Ainsi en est-il, par exemple, de la collaboration entre archéologues, archéo-zoologues et palynologues, de la contribution des biologistes à l’étude du support des manuscrits (parchemin, pigments, etc.), de la coopération de la géographie et des sciences de l’environnement avec l’histoire, ou encore du dialogue entre la philosophie et l’éthique d’une part, et la génétique et la recherche médicale de l’autre.

Les thèmes retenus pour ces journées ont été en 2009 « Médecine et santé », en 2010 « La mémoire », en 2011 « Histoire : cycles, rythmes, périodes », en 2012 « Origine(s) », en 2013 « Héritages, transmissions, évolutions », en 2014 « De l’imaginaire à l’image : les enjeux de la représentation », en 2015 « Le progrès, entre croyance et fait de science », et en 2016 « La lumière » .

En 2017 la journée transversale des doctorants de l'EPHE a eu lieu le 30 mars ; le thème retenu est la pérennité (survivre, persévérer, évoluer).

affiche-perennite-ed472.jpg