Élise FRANSSEN

25 novembre - 16 décembre 2015

Université de Liège, Belgique

Maître de conférences invité

donne un cycle de conférences sur le thème

Les manuscrits des Mille et une Nuits : approches codicologique et philologique

  • Mercredi 25 novembre 2015, 9h-11h

Tradition manuscrite et éditions anciennes des Mille et une Nuits

  • Mercredi 2 décembre 2015, 9h-11h

Approche codicologique et paléographique des manuscrits de la recension égyptienne

  • Mercredi 9 décembre 2015, 10h-12h

Approche philologique

  • Mercredi 16 décembre 2015, 9h-11h

Questions d’ecdotique et de traduction

 

Les conférences ont lieu en Sorbonne, escalier U, 4e étage, Salle H 627 (Salle Delisle)
17, rue de la Sorbonne - 75005 Paris - Téléphone : 01 40 46 21 41

 

Licenciée de l’Université de Liège en Histoire de l’art et archéologie (2008) et en Langues et littératures orientales (2008), Élise FRANSSEN est Docteur en Langues et Lettres (Orient musulman) de la même institution depuis juillet 2012. En octobre 2013, elle obtient un mandat de chargée de recherches du F.R.S-FNRS dans le Service de Langue arabe, islamologie et histoire de l’art musulman de l’Université de Liège et devient par ailleurs maître de conférences dans la même institution : elle y dispense les cours de « Codicologie et Paléographie des manuscrits en écriture arabe », d’« Histoire de l’art musulman », d’« Introduction à l’Histoire de l’Islam », ainsi que les deux premiers niveaux d’Arabe. Ses recherches doctorales l’ont amenée à s’intéresser à un groupe de manuscrits arabes des Mille et une Nuits, qu’elle a analysés des points de vue codicologique, philologique et linguistique, sans oublier d’aborder leur importance historique capitale dans l’histoire de la transmission du texte. Dans le cadre de son mandat de chargée de recherches, elle applique la même méthodologie pluridisciplinaire à l’étude du carnet de lecture d’un savant arabe de renom (Ḫalīl b. Aybak al-Ṣafadī, mort à Damas en 1363). Depuis 2014, elle travaille avec F. Bauden sur le projet Ex(-)Libris Ex Oriente. Il s’agit d’une base de données recueillant tout élément paratextuel rencontré sur un manuscrit et livrant des informations sur les modalités de la transmission des textes et des manuscrits (par exemple : marques de possession ; notes de prêt, d’emprunt, d’achat, de waqf, de lecture ; certificats de lecture ou d’audition ; dédicaces ; etc.).