Étudiants du Master BSE

Commentaires sur l’insertion professionnelle des diplômés du Master BSE en 2012.

Cette enquête a rencontré un taux de réponse très satisfaisant de 53%. Elle portait sur le devenir de 6 promotions de nos étudiants diplômés pour lesquelles nous retenons un très bon taux d’insertion professionnelle (incluant poursuite en thèse et emploi) de 94%.

Enquête réalisée et analysée par Sophie Gad-Lapiteau.

Diplôme

Sur les 132 réponses que nous avons recueillies, 60,6% des diplômés ont déclaré être en emploi, 36,4% en études (comprenant doctorat et formations diverses), et 3% étaient sans emploi. Si l’on sépare les orientations, en Professionnelle 87,7% des anciens sont en emploi et 12,3% en études, alors qu’en Recherche 59,7% sont en études, 34,3% sont en emploi et 6% déclarent être sans emploi. La première promotion datant de 2006 nous donne un recul suffisamment important pour avoir des anciens qui ont fait et soutenu une thèse, et qui aujourd’hui sont en contrat post-doctoral en CDD ou ATER, ou ont trouvé un poste en CDI. On note la très bonne proportion de personnes qui sont en emploi ou en études, clairement dépendant de la finalité choisie lors du M2, et du faible taux de sans emploi, avec une absence en orientation Professionnelle, et quelques personnes qui, peut-être du fait de ne pas avoir obtenu de financement doctoral, sont sur le marché du travail.

Le taux de poursuite en doctorat, il est de 42,4%. Ce taux correspond à la fois aux anciens qui ont soutenu une thèse qu’aux promotions récentes étant en cours de thèse. Au niveau du financement de thèse, les anciens ont déclaré pour 36% d’entre eux bénéficier d’un contrat doctoral du Ministère, les autres ayant obtenu des bourses de région, d’associations, des contrats Européens ou étrangers. Un cas de CIFRE et 2 cas de techniciens statutaires ont été recensés. Ainsi, le Master BSE permet bien de postuler à d’autres Ecoles Doctorales que celle de l’EPHE, et à obtenir des contrats doctoraux. Les thèses des anciens sont réalisées pour un tiers dans des établissements supérieurs de recherche, dans des établissements de recherche publique, ou dans des laboratoires mixtes. Notons que 8 thèses ont été effectuées à l’étranger (Belgique (x2), Angleterre, Irlande, Canada (x2), Etats-Unis, Australie).

Sentiment des diplômés sur le Master BSE et l’EPHE

A la question : « Globalement, avez-vous été satisfait de la formation dispensée en Master EPHE ? », les anciens ont répondu à 50,4% « tout à fait », à 47,3% « plutôt oui », à 2,3% « plutôt non », et aucun n’a répondu « pas du tout ».

Concernant les études, l’apport du stage est mis en avant avec 86% de satisfaits. L’encadrement pédagogique est bien considéré avec près de 90% d’anciens se disant satisfaits ou assez satisfaits. L’organisation générale du Master et le contenu des UE sont jugés favorablement avec plus de 80% de répondants se déclarant satisfaits ou assez satisfaits.

Conclusion

Le bon taux de réponse qu’a recueilli cette enquête la rend représentative du devenir de ces 6 promotions et nous ne pouvons que nous féliciter de ce très bon taux d’insertion professionnelle (94%).

Les diplômés sont 97% à se déclarer « tout à fait » ou « plutôt satisfaits » de la formation de Master BSE, ce qui est très encourageant pour l’équipe pédagogique. La durée du stage sur les 2 années et l’encadrement pédagogique propre à l’EPHE en font des atouts majeurs.