Master Etudes européennes, méditerranéennes et asiatiques (EEMA)

Responsable :

La formation dispensée dans le cadre du Master « Études européennes, méditerranéennes, et asiatiques » propose de donner aux étudiants des connaissances générales et techniques ainsi que des compétences à la fois disciplinaires et transdisciplinaires qui leur permettent de conduire une recherche de façon autonome.

Les enseignements sont caractérisés en UE d'Apprentissage de la recherche (UE A), en UE Outils de la recherche (UE 0), en UE d'Initiation au parcours de recherche (UE I) et langues.

La maîtrise d'une langue vivante étrangère (LVE) de communication scientifique est requise pour l'obtention du Master. Pour les étudiants non francophones, la langue française est considérée comme la langue de communication scientifique. La mise à niveau éventuelle se fait par les cours de « français langue étrangère » (FLE) dispensés à l'EPHE.

Le Master EEMA comporte sept spécialités.

Objectifs de la formation

Le Master « Études européennes, méditerranéennes, et asiatiques » vise à donner aux étudiants des connaissances générales et techniques ainsi que des compétences à la fois disciplinaires et transdisciplinaires qui leur permettent de conduire une recherche de façon autonome dans le cadre d’un projet doctoral ou d’une autre activité comportant une forte dimension de production de connaissances.
L’étudiant doit ainsi à l’issue de cette formation avoir acquis la maîtrise des méthodes et des outils de la recherche lui permettant de s’orienter dans la production bibliographique, d’exploiter ou d’éditer des sources primaires. Il doit aussi avoir acquis les connaissances fondamentales de son domaine de recherche et les enjeux intellectuels et scientifiques de celle-ci.
L’École Pratique des Hautes Études forme « à la recherche par la recherche » : le tutorat proposé en Master permet la mise en place d’un parcours individualisé en fonction du projet professionnel de chaque étudiant qui accède directement aux pratiques des enseignants-chercheurs en assistant aux conférences, et en participant à la vie des équipes de recherche.

Pré-requis

Les étudiants doivent être titulaires d’une licence (L3) ou d’un diplôme équivalent à la licence pour candidater à un Master 1 et d’un Master 1 ou d’une maîtrise pour candidater en Master 2. Ils doivent prendre contact avec un enseignant-chercheur dans la spécialité qu’ils ont choisie et poser ensuite leur candidature en ligne.
La connaissance de certaines langues de spécialisation peut être demandée afin de permettre à l’étudiant de conduire une recherche sur des sources originales (par exemple connaissance du latin ou du grec pour la spécialité « Antiquité méditerranéenne et proche-orientale » ; connaissance d’une langue du monde islamique pour la spécialité « Islamologie et mondes musulmans »). Des sessions intensives sont proposées aux étudiants dans certains domaines pour une mise à niveau avant le début de leur Master.

Mobilité internationale

Des mobilités étudiantes sont organisées dans le cadre des dispositifs Erasmus et Erasmus + et dans la cadre d’accords bilatéraux avec des Universités partenaires (La Basilicate en Italie pour la spécialité « Histoire de l’art et archéologie » ; plusieurs universités européennes dans le cadre du Master européen « Histoire politique et culturelle de l’Europe médiévale, moderne et contemporaine »).
Des aides à la mobilité sont également accordées chaque année à des étudiants souhaitant effectuer des missions en France ou à l’étranger pour des recherches sur leur terrain d’études.
Les étudiants peuvent aussi suivre des stages à l’étranger en participant par exemple à des chantiers archéologiques dirigés par des directeurs d’études de l’EPHE.

Débouchés professionnels

Cette formation a pour vocation à préparer aux métiers de l’enseignement secondaire et supérieur, à la recherche, aux métiers du patrimoine, de la presse, de l’édition, de la communication culturelle et touristique.