L'anticipation de la mort et la fin de vie

lundi 02 mars 2020 - 18:00

Conférence de Marie Gaille (CNRS, Université de Paris) dans le cadre du cycle "La bioéthique : aux frontières de la vie ?" organisé par l’Institut d’études avancées de Paris et l’École Pratique des Hautes Études - PSL.

CelluleLundi 2 mars 2020
18h - 20h
Campus Condorcet - Centre de colloques
Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers

Entrée libre sur inscription >>.

La recherche fondamentale sur le vieillissement a pris un tour intéressant ces dernières années avec un développement rapide des biomarqueurs prédictifs de mortalité chez les organismes modèles, notamment la drosophile, ainsi que chez l’être humain à travers les améliorations des approches d’identification de molécules circulantes en masse. Si la prédiction de survenue de la mort n'est pas une idée nouvelle (on trouve depuis la fin du XVIIe siècle, résumés dans des tables de mortalité des estimations des multiples paramètres liés à la mort au niveau populationnel; les médecins tiennent compte de l'espérance de vie médiane dans le pronostic quotidien et la conception de la stratégie thérapeutique), cette recherche invite à réfléchir au développement de prédicteurs de survenue de la mort naturelle imminente en population générale et au niveau individuel. Cette présentation sera consacrée à analyser l'idée de prédiction de la mort, et à mettre en évidence les outils conceptuels et éthiques dont nous disposons pour l'appréhender.