De la philologie allemande à l'anthropologie française. Les sciences humaines à l'EPHE (1868-1945)

jeudi 02 mars 2017 - 17:00

couv-trautmann-waller.jpgDe la philologie allemande à l'anthropologie française
Les sciences humaines à l'EPHE (1868-1945)
sous la direction de Céline Trautmann-Waller
Honoré Champion, 2017
1 volume broché, 402 p.
ISBN : 978-2-7453-3154-0

Créée sous le Second Empire par un décret de Victor Duruy (1868), l’EPHE incarnait à l’époque une tentative de moderniser l’enseignement supérieur et la formation à la recherche en France en s’inspirant tout particulièrement de l’Allemagne. Cet ouvrage étudie la transposition du modèle allemand dans le contexte français et ses effets jusque vers 1945, spécialement à l’exemple de la IVe section dédiée aux sciences philologiques et historiques, à travers les questions suivantes : à quoi correspondait concrètement le modèle allemand ? Comment entendait-on l’implanter en France ? Quelles transformations le contexte français lui fit-il subir ? Quelle signification, enfin, cette entreprise particulière eut‑elle pour l’histoire des sciences humaines en France et pour l’histoire des sciences humaines tout court ?

Céline Trautmann-Waller est Professeur en études germaniques à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3.  Ses recherches portent sur l’histoire des sciences humaines dans l’espace germanique de la fin du XVIIIe au début du XXe siècle. Ses publications les plus récentes concernent la genèse transnationale du structuralisme (Pëtr Bogatyrëv et les débuts du Cercle de Prague. Recherches ethnographiques et théâtrales, éd. avec Serguei Tchougounnikov, 2012) et l’étude des traditions populaires juives (Rabbins et savants au village. L’étude des traditions populaires juives (XIXe-XXe siècles), éd. avec Jean Baumgarten,  2014).