Art et religion dans un monde sécularisé : quelles rencontres ?

jeudi 17 mai 2018 - 18:00

slide-conf-saint-martin-150ans-2.jpg

Art et religion dans un monde sécularisé : quelles rencontres ?

Conférence d'Isabelle Saint-Martin donnée dans le cadre du cycle de conférences du cent cinquantenaire de l'EPHE, organisé sous le haut patronage du ministère de lʼEnseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation et en partenariat avec l’Institut d’études avancées de Paris.

 

« Le renouveau de ‘’l’art sacré’’ interroge
tant la question de la foi de l’artiste que celle d’un style spécifique »

 

Loin de s’effacer dans le monde contemporain, les débats sur l’art et la religion ont été vifs et souvent polémiques tout au long du XXe siècle. Alors que des aspirations spirituelles diverses tendent à s’exprimer hors des religions instituées, notamment à travers l’abstraction, le renouveau de l’« art sacré » qui marque le monde catholique des années cinquante interroge tant la question de la foi de l’artiste que celle d’un style spécifique.

En parallèle, la figure christique devient un motif autonome, fréquemment repris comme un emblème de l’humanité souffrante que peintres et sculpteurs réinterprètent à leur guise. À côté d’une vitalité toujours réelle de l’art d’église qui fait appel aux créateurs de son temps, les réemplois profanes ou, dans un autre registre, les récupérations publicitaires, rendent compte sur un mode décalé de la permanence des thèmes issus du christianisme dans l’imaginaire visuel du XXIe siècle.

Date : Jeudi 17 mai 2018 de 18h à 19h.
Lieu : Institut d’études avancées (IEA) - Hôtel de Lauzun - 17 quai d'Anjou, 75004 Paris.

Inscription obligatoire >>

 

saint-martin-isabelle.jpgIsabelle Saint-Martin est directrice d’études à l’EPHE, à la section des Sciences religieuses. Ses recherches portent principalement sur les relations entre le christianisme et les arts visuels à l’époque contemporaine (du XIXe au XXIe s.). Elle a publié sur l’art et le sacré, ainsi que sur les questions de censure autour de motifs chrétiens dans l’art ou la publicité. Elle intervient également régulièrement dans les formations sur l’enseignement des faits religieux à l’École laïque et dirige, depuis 2011, l’Institut européen en Sciences des religions (IESR) créé au sein de l’EPHE à la suite du rapport de Régis Debray.